vendredi 8 octobre 2010

Medan "Pélerinage" 2010

Chez Émile ZOLA
 Départ de la Gare Saint Lazare un peu avant 14H
Depuis le premier anniversaire de la mort de l’écrivain,
(sauf en temps de guerre)
tous les premiers dimanche d'octobre un pèlerinage est organisé
par les amis, puis la Société littéraire des amis d'Émile Zola. 
Cette année, 2010, était le 103 rendez-vous.
Le trajet est d'une demi heure, Medan (Yvelines) étant tout près de Paris
Une navette attend les 'pélerins', mais non merci,
on (je) préfère marcher
Le carton d'invitation précise :"Attention ! Cette année, 
le train ne s'arrêtera pas en gare de Médan. 
Il ne s'arrêtera qu'à la gare de Villennes "
La Maison de Zola est fléché depuis la gare
On a juste le temps d'arriver pour le début des festivités
Au programme :
Adeline WRONA (maître de conférences à l'Université Paris-Sorbonne)

Laure ADLER (journaliste)
Une exposition  « L'Assommoir au théâtre »
réalisée par Mme Martine LE BLOND-ZOLA. 
Environ 500 personnes se présentent chaque années.
Mairie de Médan
Enfin, la maison que Zola achète en 1878 grâce aux gains de son roman l’Assommoir,
publié en 1877, c'est le septième volume de la série Les Rougon-Macquart.
La maison a été agrandie à son idée avec la construction des tours Germinal et Nana. 
Il conservera la demeure pendant 24 ans, jusqu'à sa mort en 1902. 
De 1878 à 1902, Médan sera la résidence principale de Zola,
il y passe huit mois de l’année, retournant à Paris l'hiver.
Zola écrit à Médan, huit de ses romans dont Germinal, Nana,
La Bête humaine en 1890 et Au Bonheur des Dames.
Allocution de Laure Adler sur NANA
Vu dans l'assistance  Alain Veinstein, Alain Pagès, Pierre Bergé,...
Pierre Bergé préside depuis 1998,
 l'Association pour le Rayonnement de l'Oeuvre d'Emile Zola
qui gère le Musée et va entreprendre sa restauration
Récent aménagement paysager pour le jardin
La Maison Zola à Médan, léguée à l’Assistance Publique, 
à longtemps hébergé des enfants. C’est un  musée, depuis 1984seulement.
D'importants travaux devrait commencer au printemps prochain.
-Donc on se dit que l'on a TRES bien fait de venir cette année! -
Un centre de documentation sur l'Affaire Dreyfus sera associé au Musée.
Les visites guidées accréditent le fait que 
Zola aurait été 1) assassiné 2) dans le contexte de l'Affaire.
(Et l'on est bien d'accord quand on connait un peu cette histoire...
Quand même, c'est quelque chose que cette maison de Zola
et ce gout de châtelain pour les poutres armoriées,
ses murs tendus de faux cuir de Cordou, ses fleurs de Lys... )
Le groupe de Médan réunissait autour d'Émile Zola, Guy de Maupassant, 
J.-K. Huysmans, Henry Céard, Léon Hennique et Paul Alexis. 
Ce groupe fait implicitement référence à d'autres dîners littéraires antérieurs, 
tels le « dîner Flaubert » ou « dîner des Cinq », qui regroupait régulièrement, 
de 1874 à 1880, Gustave Flaubert, Ivan Tourgueniev, Edmond de Goncourt, 
Alphonse Daudet et Émile Zola.
En 1888 Zola tombe amoureux de Jeanne Rozerot, la lingère de sa maison de Médan. 
Il aura deux enfants de Jeanne et jusqu'à sa mort Zola vivra une double vie. 
À la mort de Zola, sa femme Alexandrine Zola fit reconnaître les deux enfants naturels 
qu'il avait eu avec Jeanne Rozerot. Ils porteront ainsi le nom de Zola.
Suite à Médan, lu le livre de Pierre, Lettres à Yves...
belle posture d'esthète
Finalement c'est ce livre là, celui du frère
qu'il faudrait commencer par lire...
Sans Mathieu convaincu de l'innocence de son frère : Rien
Belle sobriété et économie de moyens
pour dire tout ce qu'il y a à dire et à entendre