lundi 26 janvier 2009

AMSTERDAM


AMSTEL LA RIVIERE
Fondée au XIIIe siècle, Amsterdam, la ville, était à l'origine un village de pêche.
Elle tient son nom d'un barrage (Dam en néerlandais), qui avait été construit sur la rivière Amstel. Dès le XIVe siècle, Amsterdam devint une importante place commerciale, traitant principalement avec les villes hanséatiques.
Amsterdam possède un charme indéniable. A l'exception de Venise peut-être, à laquelle Amsterdam est souvent comparé, aucune autre ville n'offre une telle HOMOGENEITE ARCHITECTURALE. A la différence de Venise, toutefois, Amsterdam ne se distingue pas par les grands effets, mais par les PETITS DETAILS INTIMES.
Amsterdam est la capitale des Pays-Bas (bien que le siège du gouvernement se trouve à La Haye) et est la plus grande ville de la province de Hollande septentrionale et de Pays-Bas. L'agglomération compte environ 2 300 000 habitants (appelés Amstellodamois ou Amstellodamiens). Cette agglomération est elle même partie d'une conurbation appelée Randstad Holland qui compte 7 100 000 habitants.
La partie la plus ancienne de la ville est bâtie autour
d'un réseau de canaux semi-circulaires.

STAETS (1575-1649) HUMBLE CHARPENTIER DE SON ETAT
sans le moindre diplôme d'urbanisme, eut l'idée d'un plan élégant et logique.
Il décida d'entourer la vieille ville de trois canaux principaux et de se servir des gravas dégagés par l'excavation pour aménager des terrains constructibles. Staets calcula tous les détails avec la précision d'un arpenteur. Chaque canal devait mesurer exactement 25m de largeur, ce qui suffisait pour faire passer quatre barges (boat) de front, et 2,1m de profondeur. Les bâtiments, eux ne devaient pas dépasser 30m sur la rue. La hauteur maximale visait à garantir que les propriétés adossées l'une contre l'autre ne se fassent pas d'ombre.
D'ABORD CONSTRUITE EN BOIS
la ville dû faire face à d'effroyables incendies au XVIème siècle, détruisant totalement la ville. Pour remédier à cela, on imposa dès le XVIème siècle, des matériaux non-combustibles pour toute nouvelle construction. On créa à cet effet des subsides pour aider à assumer les frais supplémentaires. On imposa ainsi la brique pour les murs et de la tuile pour les toits. Peu à peu des styles émergèrent avec des pignons en forme de gradins, ou de col de bouteille, parfois des frontons à la française, à balustres finissaient le haute des bâtiments tout en révélant parfois les origines mercantiles ou professionnelles de leur propriétaire.

NEMO ou Musée de la science
ressemble à s'y méprendre à un navire qui aurait jeté l'ancre:

En raison de la richesse et de la densité de son héritage architectural, le centre d'Amsterdam laisse peu de place à l'architecture moderne, à l'exception du musée NEMO, œuvre des architectes Renzo-Piano du Centre Pompidou (ou Centre Beaubourg) de Paris. Le bâtiment aux formes hardies évoque le passé maritime de la ville. Pour contempler d'autres exemples de réalisations contemporaines, le touriste doit s'aventurer dans les banlieues.Le dernier né du Harbour Front, est une sorte d'énorme coque verte que l'on aperçoit à l'approche de la ville. A l'intérieur se trouve un musée des sciences. Nemo, ou le centre de science et technologie figure parmi les plus grandes réalisations architecturales d'Amsterdam.


Le taux de natalité des Néerlandais est l'un des plus bas d'Europe,
on voit en effet peu d'enfant à Amsterdam.
TOLERANCE OU PERMISSIVITE ?
La consommation ouverte -et légale- de drogue douces à Amsterdam est le résultat de lois récentes et tolérantes. Tout aussi visible, la prostitution est en revanche aussi vieille que la ville.Si la permissivité d'Amsterdam face à la drogue et au sexe attire des quantités non négligeables de touristes, les dirigeants politiques des nations voisines ne l'apprécient guère. Ils estiment en effet que l'attitude désinvolte des Néerlandais anéantit leurs tentatives pour éradiquer l'usage de la drogue. A quoi les Amstellodamois répliquent que partout en Europe, on consomme de la drogue, la seule différence étant qu'eux ne se cachet pas...

LA CONSOMMATION OU LA VENTE DE CANNABIS RESTENT OFFICIELLEMENT ILLEGALES AUX PAY-BASEn ce qui concerne la consommation de drogue, les Pays-Bas appliquent une politique de tolérance fondée sur l'affirmation que l'usage des drogues dites douces n'est pas plus nocif que la consommation d'alcool. A ce titre, les autorités ont dans un premier temps renoncé à toute poursuite pénale et fermé les yeux sur les fameux coffee shops, où l'on vend et consomme ouvertement du haschisch ou de la marijuana. Ces établissements doivent maintenant obtenir un licence, impliquant des règles d'hygiène et des connaissances médicales minimales. Rappelons que l'âge requis pour y pénétrer est de 16ans et que la consommation ou la vente de cannabis restent officiellement illégales aux Pays-Bas.

Attention : Si la consommation de cannabis est légale aux Pays-Bas, il n'en est pas de même des drogues dites dures, telles que la cocaïne, l'ecstasy, le LSD, l'héroïne et tous ses dérivés. Si vous devez faire usage de médicaments pharmaceutiques pour des raisons médicales, il importe de pouvoir présenter une ordonnance autorisant leur emploi.
FROMAGE EDAM ET GOUDA ON RENDU LEUR VILLE D'ORIGINE CELEBRE
VILLE D'EDAM OU VILLE DE GOUDA.
Fabriqué avec du lait légèrement écrémé, l'edam possède une saveur plus sèche que le gouda dont il diffère également par la forme. Les petites boules caractéristiques à la croute jaune foncé ne sont couvertes d'une enveloppe de cire rouge que lorsqu'elles sont destinées à l'exportation évaluée en (8) millions de tonnes!

DIAMANTS : La taille de diamants se pratique à Amsterdam depuis le XVIème siècle,
et la ville reste un des grands centres mondiaux de la joaillerie. Près du Rilksmuseum, on peut visiter la diamanteriez Coster, une des plus ancienne. Chaque jours plus de 2000 personnes, visite le lieu et peuvent assister au processus de calibrage, de sciage et de polissage des diamants. On peut essayer les bagues, et les acheter. Des salons privés assurent la discrétion des grosses transactions.
LE MODE DE VIE NEERLANDAIS EST UN DES PLUS AMERICANISE D'EUROPE, NOMBREUX SONT LES NEERLANDAIS QUI PARLENT L'ANGLAIS.
Just about everyone speaks English in Amsterdam, and is proud of the fact. Many speak German and French too. If you are English speaking, speak English (unless you speak Dutch too): you are more likely to offend than do anyone a favor by trying out your French or German.

MUSEE VAN GOGH, UN DES PLUS POPULAIREA, ne pas manquer à Amsterdam quand on aime la peinture, et que l'on a lu les lettres de Vincent Van Gogh à son frère Théo, il faut visiter le musée dédié au grand peintre. N'ayant quasi pas vendu de tableaux de son vivant, la majorité des œuvres de Vincent Van Gogh sont restées en Hollande. Le Van Gogh Muséum dans un bâtiment de Gerrit Rietveld, face à la nouvelle aile ovale, il présente par ordre chronologique des tableaux et dessins de Van Gogh, et des œuvres que l'artiste collectionnait.
ENTREE DU RIJKSMUSEUM ou "MUSEE ROYAL"Souvent qualifié de "cathédrale gothique", l'édifice, élevé en 1885 par P.J.H. Cuypers pour abriter les collectons classiques du Musée national -crée par Louis Bonaparte en 1808, frère de Napoléon 1er, alors roi de Hollande- provoqua la colère des protestants pour son ornementation beaucoup plus riche que celle du projet initial. Cet immense musée est en rénovation jusqu'en 2008, mais les chefs-d’œuvre sont actuellement exposés (Vermeer/ La laitière, Rembrandt/ La Ronde de Nuit)
MUSEUM HET REMBRANDTHUIS ou MUSEE DE LA MAISON DE REMBRANDT
Rembrandt travailla et enseigna dans cette maison du quartier juif de 1639 à 1660.
Il habitait au rez-de-chaussée avec sa femme Saskia qui y mourut en 1642 après avoir donné naissance à son fils, Titus.
Le maitres travaillait dans l'atelier du premier étage et donnait ses cours au grenier.
Le musée présente de nombreux dessins et presque la totalité de l'œuvre gravée. Au bout du compte, cette maison fut la cause de la ruine du peintre. Il vivait bien au dessus de ses moyens et fit banqueroute. Tous ses biens furent vendus, et il dut louer un autre logement modeste dans le Jordann.

SPORT : L'AJAX D'AMSTERDAM est le principal club de football de la ville.
C'est une équipe de la ligue néerlandaise de football, plusieurs fois vainqueur de la Coupe d'Europe, et deux fois vainqueur de la Coupe du Monde des clubs.
Au milieu des années 1990, ils abandonnèrent le vieil Ajax Stadium pour emménager dans la nouvelle Arena, au sud-est de la ville.
LES AMSTERDAM ADMIRALS, quant à eux,
sont l'équipe de football américain de la capitale et le seul club de football américain aux Pays-Bas. On peut également signaler la très bonne équipe de hockey, le Hockey Club d'Amsterdam et les Demon Astronauts, l'équipe de basket-ball de la ville.





Copy of a previous blog, novembre 2006
Hope you enjoy the pictures
Hello to Colin & killian, my sons