jeudi 23 avril 2009

HARMAS DE HENRI FABRE A SERIGNAN DU COMTAT

Proprieté du Muséum national d’Histoire naturelle depuis 1922, classé « Monument Historique » en 1998, l’Harmas a été restaurée par un ensemble de spécialiste (architecte Repellin)

La petite table de travail
Bureau d’écolier acquis à Carpentras, où Jean-Henri Fabre (1823-1915) fut à ses débuts instituteur, la petite table de travail en noyer, servit pour écrire des milliers de pages, dont une bonne partie furent traduites dans le monde entier. Fabre trimbalait cette petite table à volonté, dans le cabinet de travail ou au salon, suivant la lumière ou l’envie, à l’époque il n’y avait pas d’électricité à l’Harmas.
« Grande comme un mouchoir, occupée à droite par l’encrier, fiole d’un sou, à gauche par le cahier ouvert, ma table de travail fournit tout juste la place nécessaire au maniement de la plume. J’aime ce petit meuble. […] Tu ne me reconnaîtrais plus, chère amie, si tu pouvais donner un regard à ma crinière grise. Où donc est la bonne figure d’autrefois, fleurie d’enthousiasme et d’espoir ? J’ai bien vieilli. De ton côté, quelle ruine depuis le jour où tu es venue de chez le marchand, luisante, polie et fleurant bon la cire ! Comme ton maître, tu as des rides, mon œuvre souvent, je le reconnais, car, dans mon impatience, que de fois il m’arrive de te labourer de la plume, lorsque la pointe métallique sort de l’encrier boueuse, incapable d’une écriture décente ! Un de tes angles est ébréché ; les ais (planchette de bois) commencent à se disjoindre. Dans ton épaisseur, j’entends, de temps à autre, le coup de rabot de la Vrillette, l’exploiteuse des vieux meubles… »
Souvenir entomologiques, Série XIV, souvenirs mathématique, ma petite table.
Jean Henri Fabre vécut à l’Harmas de 1879 à 1915, les 36 dernières années de sa vie. Son cabinet de travail restitue l’atmosphère studieuse et simple. Il abrite ses collections de fossiles, ses manuscrits, ses aquarelles, ses boites d’insectes épinglés, ses herbiers, ses outils de récolte, la petite table sur laquelle furent écrites des milliers de pages et notamment ses « Souvenirs entomologiques » traduits en quinze langues.

Une aquarelle de champignon est exposée, d’une grande précision, Jean Henri Fabre à un réel talent. Il a peint plus de 600 planche associé à ses recherches.

« Harmas » terre en friche en provençal.

La propriété comprend, une large allées de gravier bordé de lilas, une terrasse devant la maison, une partie arborée, un potager avec plante médicinale, tinctoriales et aromatiques. Un tout de 9500m². Le bassin surélevé fut remis en état par Fabre pour attirer entre autres les libellules.
Dans les parcelles de terre laissées au bon vouloir de la nature se côtoient cistes, lavandes, chardons, ronces, chélidoines, diplotaxis, centaurées, nigelles, acanthes, lin de Narbonne, thym, romarin, laurier, chèvrefeuille de Russie, spirée du Japon, genêts d’Espagne…

Des arbres aussi : chênes verts, chênes kermès, pins d’Alep, pistachier, arbre à perruque, laurier sauce, cèdre de l’Atlas. Aussi un « arbre à crayon » librocedrus decurrens, son bois dense à odeur caractéristique est utilisé pour la fabrication des crayons.

Fabre faisait partie du Félibrige, mouvement littéraire provençal, de Frédéric Mistral.

D’abord instituteur à Carpentras, Henri Fabre est nommé professeur de physique à Ajaccio. De retour sur le continent, il est nommé à Avignon où il prépare un doctorat dont la thèse sera soutenue à Paris. En 1860, Fabre s’occupe de la culture de la garance, il publiera 3 mémoires à ce sujet Chimie agricole, Physique et Cosmographie. Il partage son temps entre l’enseignement, l’écriture et un poste de conservateur au Musée Requiem d’histoire naturelle. En 1870, il démissionne et quitte Avignon pour Orange, et choisi l’Harmas à Sérignan du Comtat pour s’établir définitivement tout en poursuivant ses recherches.

Cadre familiale dans lequel vivait ce savant, qui était tout à la fois écrivain, naturaliste, mathématicien, chimiste, aquarelliste, poète, musicien, pédagogue et bon père de famille.



L'Harmas, c'est là que furent écrits 24 manuels scolaires et 8 ouvrages de vulgarisation…
C’est là qu'Henri Fabre, à la suite de son veuvage,
se remariera à 62 ans avec une cadette de 41 ans, dont il aura 3 enfants.
C’est là qu’il vivra les 36 dernières années de vie
et qu’il s’éteindra à l’âge de 92 ans, en 1915.